Connexion...
 Liste des membres Membres: 29

membres 10 derniers membres:
   alex67   souris   chaussure_femme_bott   audwey4   Lumumba   xbraandon   chiripa14   aragone   KART   sioufa   

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonyme en ligne: 1
Les dossiers

Fermer 1. Histoire antique

Fermer 2. Moyen-âge

Fermer 3. Histoire moderne

Fermer 4. Histoire contemporaine

Fermer 5. Géographie

Fermer 6. Enseignement

Fermer 9. Histoire en vidéo

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
17 Abonnés
Partenaires
Webring Histoire de France

Site au hasard
Voir la liste
< Précédent Suivant >
Webmaster - Infos
Visites

 129446 visiteurs

 1 visiteur en ligne

4. Histoire contemporaine - Martin Luther King, la voix noire de l'universalité
 
Martin Luther King, la voix noire de l’Universalité


Martin Luther King est né en 1929 à Atlanta. Il entre au séminaire de Crozer, en Pennsylvanie. En 1953, il épouse Coretta Scott, qui le suivra dans tous ses combats pour les droits civiques. En 1954, King prend en charge l’église baptiste de Dexter, à Montgomery, dans l’Alabama. C’est là que commence réellement le combat mené par King pour imposer les droits civiques.

Il faut rappeler avant la guerre de sécession qui a eu lieu lors des élections d’Abraham Lincoln. Celui-ci prône une société non esclavagiste, et cela ne convient pas aux Etats du Sud qui vont faire sécessions. Les Etats du Nord adoptent le programme de Lincoln et se soudent contre l’esclavage. Cette guerre va durer 4 ans et se conclura par la victoire des Etats du Nord. (voir vidéo pour l’évolution). En Avril 1865, Lincoln est assassiné par un complot émanant des confédérés. Cependant, c’est une victoire pour l’esclavage qui est aboli en 1865 aux Etats-Unis. Les droits civiques sont votés en 1866 et abolissent la ségrégation raciale et donne l’accès à la citoyenneté aux Noirs. Mais cet arsenal juridique n’est pas respecté dans les Etats du Sud. Les Noirs doivent par exemple céder leur place aux blancs dans les bus. Ils ont des magasins qui leur sont réservés. Sur les trottoirs, ils doivent se décaler pour laisser passer un blanc, jusque dans les lieux publics (toilettes, ascenseurs, cabines téléphoniques)…ils sont constamment humiliés. Cette société d’apartheid est favorisée par les élites blanches qui s’allient à la population blanche défavorisée qui est en concurrence directe avec les noirs.

Pour susciter un bouleversement de cette situation, King tente de provoquer une arrestation pour déclencher un procès, permettant en cas de victoire de mettre fin à cette ségrégation. C’est le cas en 1955 : Rosa Parks refuse de céder sa place dans un bus ségrégué de Montgomery, en Alabama. Elle est arrétée. S’ensuit alors un long boycott de 380 jours où les Noirs refusent de prendre les transports en commun, préférant la marche ou la byciclette. Les transports en commun sont au bords de la faillite. Pendant cette période, de nombreux blancs rejoignent le Ku Klux Klan. En novembre 1956, la cour suprême autorise les passagers noirs à s’asseoir dans les transport en commun du pays. Cependant les discriminations sont toujours présentes et de nouvelles vagues de protestations non violente pronées par King se mettent en place comme les Sit-in, à l’image de Gandhi. King prone la désobéissance civile non violente pour mettre fin à la ségrégation.



Le 28 aout 1963, King prononce son célèbre discours « I have a dream ». Il est élu homme de l’année par le magasine Time. Le 2 juillet 1964, c’est l’adoption du Civil Rights Act, qui interdit toute forme de discrimination et de ségrégation dans les lieux publiques. Le 14 octobre, King recoit le prix nobel de la paix. En 1965, King participe aux trois marches entre Selma et Montgomery pour protester contre les mesures qui empêchent les Noirs à s’inscrire sur les listes électorales et, la même année, le Voting rights Act suspend les clauses restritives sur le droit de vote. Les Noirs sont devenus des citoyens américains à part entière. La même année, Malcom X, ancien délinquant qui incarne une forme de revendication politique radicale qui prone le séparatisme noir et la réponse à la violence par al violence, est assassiné. Il était le symbole de la révolte, du monde de la rue et des pauvres. King est de plus en plus seul dans son mouvement. Il a tendance a évoluer vers un programme élargi, en intégrant la place des E-U dans le monde et des inégalités sociales produites par leur économie. Un programme sans doute trop ambitieux.

Le 4 avril 1968, il est assassiné à Memphis d’une balle dans le cou, alors qu’il discutait au balcon du Motel Lorraine. Il s’effondre, la nuque brisée. L’autopsie indiquera que son cœur, épuisé par 13 ans de combats acharnés pour les droits civiques, ressemblait à celui d’un homme de 60 ans, alors qu’il n’en avait que 39. Le discours de Martin Luther King a résonné en Inde comme en Afrique, parce que au-delà des Noirs américains, ses revendications concernaient les opprimés du monde entier.

Date de création : 15/11/2008 - 11:30
Dernière modification : 31/12/2009 - 00:14
Catégorie : 4. Histoire contemporaine
Page lue 2450 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Publicité





Texte à méditer :  Il y a plus de faits et de détails historiques valables dans les oeuvres d'art qu'il n'y en a dans les livres d'histoire.
   Charlie Chaplin (1889-1977)

^ Haut ^